Lundi 14 janvier 1 14 /01 /Jan 11:10

Philippe a quitté ce bas-monde le 12/12/12.

Ce blog restera sans la suite que nous avions décidé d'écrire à deux.

Il voulait vraiment vous donner, à vous lecteur, l'envie et le courage de vous lancer dans la construction de votre propre maison. Il était convaincu que l'entraide déplaçait les montagnes.

Il a vécu 3 ans dans sa maison aujourd'hui terminée.

Ami autoconstructeur, désinfecte tes plaies ! C'est une septicémie qui a eu raison de lui.

 

Monique, sa compagne

Par Philippe Waregne
Ecrire un commentaire - Voir les 17 commentaires
Mercredi 9 septembre 3 09 /09 /Sep 16:32

Pour l'isolation, j'ai opté pour de l'homatherm qui a un excellent rapport qualité/prix (6000 € quand même !) pour ses excellentes capacités d'isolation.


Il existe en différentes tailles.

Personnellement, j'ai choisi 20 cm pour les parois extérieures (qui en font 23 de large)  et 14 cm pour le toit (les fermes en font 20).

Les "panneaux" font 125/58/6, 8, 12, 14, 20 cm

Malheureusement, la quantité dont j'avais besoin n'était pas en stock,. Mon fournisseur (moins cher que bigmat : scierie Warnier à Floreffe) s'est débrouillé pour m'en avoir de dimensions différentes pour compenser. J'ai donc reçu du 20, du 12 + 8, du 14, et du 6 +8.

La pose est relativement facile, mais ça reste un travail long et fastidieux.

Pour l'extérieur, j'avais prévu l'écartement des longerons en fonction de l'isolant. Aucune découpe n'est donc nécessaire. J'alterne des panneaux de 20 cm et de 12+8 cm. Je couvre ensuite avec un pare-vapeur.

Pour l'intérieur, l'écartement des fermes de 60 cm m'oblige à faire des découpe de 61 cm (pour la découpe voir l'article dans truc et astuce ). J'utilise une scie circulaire principalement (c'est elle la plus pratique) et un couteau électrique si nécessaire.

 



Le faîte n'est pas facile à faire, mais ça va.

 


 

 


Petit truc : en cas de deux épaisseur : commencer par la plus fine, la plus grosse étant plus rigide, le maintien est meilleur.
Par Philippe Waregne - Publié dans : Le gros oeuvre
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Mercredi 9 septembre 3 09 /09 /Sep 15:29
Pour donner une deuxième vie (courte !) à vos mèches qu'elles soient plates ou non, un petit coup de disqueuse !

Par Philippe Waregne - Publié dans : Trucs et astuces
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 9 septembre 3 09 /09 /Sep 15:27
Pour éviter de devoir prendre des repères à chaque extrémité et parfois au milieu de ce que vous devez mesurer, il suffit de glisser le mètre sur toute la longueur.

Par Philippe Waregne - Publié dans : Trucs et astuces
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 7 septembre 1 07 /09 /Sep 16:03
En ce qui concerne la douche, j'ai décidé de m'en construire une sur mesure. Elle fera 1,13 m/ 0,97 m.

J'ai commencé par construire la cloison sur laquelle j'ai fixé un mitigeur thermostatique , les pommeaux  (eh oui, je m'offre un peu de luxe !) sont sur la paroi salle de bain/buanderie.

Pour le bac, je décide de placer une bâche (percée à l'endroit de l'évacuation) que j'agrafe avec de fines lattes
. Elles me servent de guides pour le mortier.

J'y ai ajouté du compaktuna  (en Belgique, sikatop ou dyrup en France ?) pour rendre le mortier hydrofuge à l'aide d'un mélangeur fixé sur ma foreuse
.

Je le pose après avoir placé le sterfput  ("siphon de cour" en France) auquel j'ai déjà collé la canalisation d'évacuation après l'avoir enduit de liquide vaisselle pour le faire glisser plus facilement, et de colle, ensuite (après avoir bien essuyé), pour que ça tienne solidement.



Ce qui nous donne :

Les poses de la porte et du carrelage viendront dans quelques jours.
Par Philippe Waregne - Publié dans : Plomberie
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 26 août 3 26 /08 /Août 09:36

Pour le carrelage, j'ai choisi un carrelage monocibec sassolo cotto 33x33 un peu dans le style provençal . J'ai choisi de les mettre en ligne droite afin de donner une impression de grandes pièces, la pose en quinconce donne l'impression inverse.

 

Un ami professionnel en congé de la construction m'a prêté son matériel dont ses coupe-carrelages  et son niveau laser à angles .


Je prends dès le départ quatre repères dans les pièces afin de pouvoir obtenir des lignes droites.

 

Je pose (sans coller) deux premières rangées pour voir où commencer .

 

Pour la colle, je choisis de la Knauff, un peu plus chère mais dont on m'a recommandé l'excellente adhésion. Une bonne fluidité est nécessaire pour que la colle se répartisse au mieux sous le carrelage, mais pas trop !

 

Je répands la colle par longueur grossièrement et à l'horizontale dans un premier temps , plus minutieusement à la verticale dans un second temps . Je rectifie la pose si nécessaire par de légers coups de maillet en bois incliné dans le sens de la rectification.


Il ne me reste qu'à les poser régulièrement en m'aidant des croisillons (je ne les enfonce pas au coin, c'est trop difficile de les retirer par la suite ; en plus la majorité des carrelages sont rarement d'équerre, la pose est donc faussée dès le départ et bonjour les dégâts à l'arrivée !) . Une fois la longueur finie, je les récupère pour la suivante.

 

Résultats :

 

Il ne me reste plus qu'à effectuer la coulée pour assurer les joints.


Par Philippe Waregne - Publié dans : Le gros oeuvre
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 26 août 3 26 /08 /Août 09:13

Pour la chape de propreté, j'opte pour une chape sèche de 6 cm de hauteur (+- 10 m³/ 75 m²). Je vais directement chercher le ciment et sable du rhin mélangés chez BPMN tout près .

 

Après avoir protégé mes trous d'évacuation , je peux procéder.

 

Pour bien la réussir, je me sers de guides que je place au bon niveau (avec mon mètre, en tapotant avec mon maillet de bois) sur lesquels je glisse mon ril une fois la chape grossièrement étalée au râteau . J'utilise alors des taloches  pour bien aplanir la chape (je vais carreler ensuite, il faut qu'elle soit parfaite !). Il m'arrive de combler des trous avec des poignées de ciment/sable que je jette et taloche.

 

Je n'ai plus qu'à retirer les guides  et combler les vides quand la chape est suffisamment prise.

 

Résultats :

 



 

Remarque : il faut des genoux solides et bien les protéger pour ne pas qu'ils soient mordus par l'acidité du ciment et du sable !

Par Philippe Waregne - Publié dans : Le gros oeuvre
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 26 août 3 26 /08 /Août 08:46
Pour mes seuils, j'ai choisi de la pierre bleue. Je les ai trouvés à un bon prix (36 € HTV) au stock américain de Fosses-La-Ville.

Ils ont 1 mètre de long, 25 cm de large et 5 cm de haut.

J'ai repris tous les niveaux avant de procéder afin de ne pas avoir de mauvaises blagues. Bien m'en a pris. Je me suis aperçu grâce au niveau laser que l'on m'a prêté que j'avais quelques imprécisions dans les niveaux précédemment pris. Rien de grave heureusement, mais j'ai rectifié. J'ai entre autres remonté la porte d'entrée.

Je pose d'abord une bonne couche de ciment  auquel j'ai rajouté un produit spécial conçu pour favoriser son adhésion à la pierre.

Ensuite quelques briquaillons et je peux poser ma pierre .

Je rectifie avec le niveau et un maillet de bois.

Je nettoie bien le tout et c'est terminé .
Par Philippe Waregne - Publié dans : Le gros oeuvre
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 10 août 1 10 /08 /Août 09:51
Pour l'alimentation en eau des radiateurs et des sanitaires, j'utilise des nourrices avec autant d'entrées que nécessaire .

Je dois ensuite y ajouter des vannes et des raccords .


Afin de pouvoir couper l'alimentation de chacun des radiateurs que je vais installer, je prévois un raccord et une vanne à chaque sortie de nourrice tant pour la froide (bleue) que la chaude (rouge)

 

 

Pour les raccords d'une nourrice à l'autre, j'opte pour le cuivre .

J'utilise un coupe tube. Magique ! C'est en temps réel ! Mais si ! Mais si !

 


 

Afin de souder les différentes parties du montage et de finaliser le montage , il faut préparer le cuivre en en ôtant toute trace d'oxydation. Il faut donc frotter les bouts à la paille de fer.


 

Pour souder, je chauffe les différentes parties et ensuite, j'y glisse le fil d'étain qui fond alors.



 

Pour fixer définitivement les raccords et vannes, j'utilise du chanvre  (plutôt que du teflon, celui-ci rendant le dévissage impossible en cas de nécessité, par exemple si la vanne ne parvient pas à faire un tour complet en fin de vissage ; le chanvre, lui permet toutes les manœuvres ultérieures) que j'entoure autour du filet du raccord. Je n'ai plus ensuite qu'à l'enduire de la pâte à étanchéifier .


 

Il est nécessaire de bien serrer les raccords et vannes.


 

Il est tout aussi nécessaire de bien serrer les vannes au tube en PER qui vont aux radiateurs.




Par Philippe Waregne - Publié dans : Chauffage
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 10 août 1 10 /08 /Août 08:24
Pour être sûr de mon installation électrique, numéroter et identifier les fusibles, après avoir relier toutes les terres à leur barette, je réunis tous les neutres (bleus) à une des bornes de mon multimètre , et, après avoir mis une prise court-circuitée dans une entrée , je touche chaque phase (brune) jusqu'à une réaction.

Il ne me reste dès lors qu'à raccorder  et visser  chaque fusible et à indiquer quel est son circuit  
Par Philippe Waregne - Publié dans : L'intérieur : électricité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Profil

  • Philippe Waregne
  • Comment construire votre maison à tout petit prix. Le budget est détaillé sur www.budgetmob.overblog.com
  • Homme
  • 04/05/1955
  • épicurien humaniste solidaire bon vivant Constructeur fou
  • A 53 ans, j'ai décidé de construire ma maison. C'est la 2è que je construis de a à z. J'en ai retapé deux en France où j'ai vécu 4 ans. Mon objectif:qu'elle coûte moins de 50000 €. Pour réussir,c'est la loi de la récup et de l'occasion

Pour me contacter

philippe_waregne@voo.be

Fréquentation du blog

A ce jour, le mardi 9 septembre 2008 : 2373 visites

Le blog a entre 60 et 100 visiteurs différents quotidiennement

A partir de ce 09/09/2008, un compteur comptabilisera les visites :

Le forum des autoconstructeurs

La principale communauté d'autoconstructeurs a son propre forum à cette adresse :

http://forums.over-blog.com/topic-1036500936.html

 Pour poser des questions ou répondre à d'autres !

 

Présentation

  • Retour à la page d'accueil
  • : Comment construire votre maison à tout petit prix. Le budget est détaillé sur www.budgetmob.overblog.com
  • : Construction de A à Z d'une maison à petit budget : du choix du terrain jusqu'à l'aménagement de ses habitants ; autoconstruction en bois d'une mob
  • Partager ce blog

Recherche

Faites passer le blog aux amis

Le blog est sur

TV5 :
Econologie : Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie
Aquadesign : Construction en bois
 

Merci beaucoup à http://www.autoconstruction.net/ qui nous a apporté énormément de visiteurs !

Nous sommes le

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Visiteurs


Il y a actuellement  2  personne(s) sur ce blog
Merci de me rendre visite !

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés