Mardi 21 avril 2 21 /04 /Avr 18:30

On peut télécharger sur http://www.vincotte.be/data/PDF/2007-04-16-Huishoudelijke-installaties-Franstalige-uitgave.pdf les principales règles à respecter.

J'ai décidé d'acheter la majorité des matériaux électriques chez LCR sprl (Chaussée de Perwez 410 5003 Saint-Marc (Namur) tel : 081 74 31 12 Fax : 081 74 63 92 mail : info@lcrsa.be). Le jeune homme à la caisse est de bon conseil et leurs prix intéressants. Là-dessus, je ne lésine pas ! Pas de bricolage, ni de récupération, ni de premier prix. Le risque n'en vaut pas la chandelle.

J'ai commencé par déterminer la place des prises (par des x) et interrupteurs (par des o). Les prises seront à plus de 15 cm du sol tel que précisé dans la brochure.

Je découpe alors (à l'aide d'une scie cloche spécialement achetée pour cet usage) les ouvertures où s'encastreront les blochets (c'est le mot belge, en France on parle de boîtes à encastrer). Je double les ouvertures si nécessaire à l'aide d'un gabarit . Je rejoins les deux ouvertures à l'aide de la scie sauteuse . Dans  l'ouverture obtenue alors , je glisse mon blochet . Il restera à cabler ce blochet. Suite au prochain numéro !!!


Par Philippe Waregne - Publié dans : L'intérieur : électricité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 21 avril 2 21 /04 /Avr 18:09

Afin de terminer les pignons, je commande 15 panneaux d'osb. Je les visse couche par couche en tenant bien compte des angles.

Afin de déterminer l'angle à couper, il faut plaquer le panneau au plus près possible du toit. Pour la deuxième étape, il faut mesurer en-dessous la dimension entre les deux extrémités (en l'occurrence 70 cm). Dernière étape : reporter cette dimension sur le dessus, tracer une ligne jusqu'à l'angle opposée et scier. Vous avez ainsi une parfaite découpe de l'angle.

Et voilà ! Mes deux pignons sont à présent fermés.

Côté chambre de mon fils :

Côté chambre d'amis :

 

 

 

 

Par Philippe Waregne - Publié dans : Trucs et astuces
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 21 avril 2 21 /04 /Avr 17:31
Pour fermer les combles, je récupère des déchets d'osb. Je les scie à la scie circulaire pour les avoir à la bonne largeur. Après avoir posé la planche face aux fermes afin de déterminer l'exact emplacement des fermes, je dessine les encoches à découper en vérifiant l'équerrage.

Pour découper une encoche avec la scie sauteuse, il faut scier les côtés partant du bord. Ensuite, repartir d'un des côtés sciés en traçant une courbe afin de rejoindre la ligne parallèle au bord. Un dernier coup de scie dans l'autre sens peaufine le travail.


soit au résultat final :


Par Philippe Waregne - Publié dans : Trucs et astuces
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 5 janvier 1 05 /01 /Jan 11:15
Bonjour à tous et bonne année 2009 !
Petite précision : j'ai décidé de mettre la maison entre parenthèses pour le moment, il fait trop froid. Je me suis exercer à contruire, un placard, une banquette et un meuble d'ordinateur chez ma copine.
Le dossier hypothécaire a été complété et rendu à la toute dernière minute avant les vacances. Avis aux enseignants dépendant de la communauté française : pour obtenir une attestation de non-saisie de salaire pour certains pouvoirs organisateurs spépieux, c'est au service contentieux de la communauté française que vous devez vous adresser. Je vous évite la galère des dizaines de coups de fil que j'ai dû donner !
Donc bonne année, bonne santé, bonne construction !
Philippe
Par Philippe Waregne - Publié dans : Anecdotes
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 11 novembre 2 11 /11 /Nov 10:06

Le premier châssis à placer est la porte extérieure. Cette dernière va déterminer le niveau fini du carrelage et la hauteur de tous les autres châssis intérieurs et extérieurs. C’est en quelque sorte la référence.

Afin de positionner celle-ci, il faut que je tienne compte de l’épaisseur de la chape de propreté qui servira de support au carrelage, soit 8 cm pour la chape et 2 cm pour le carrelage. Il me suffira de mesurer la distance entre la ligne de niveau et le bas de la porte extérieure. Cette mesure sera reportée à l’emplacement des autres châssis à partir de la ligne de niveau déjà tracée.

 

Afin de faciliter la fixation de la porte extérieure, seul le dormant (partie ancrée dans les murs) a fait l’objet de toutes mes attentions (la porte en elle-même sera pendue sur ses gonds une fois le dormant placé). Le placeur aura soin de mesurer la largeur supérieure du dormant et la reporter rigoureusement sur la largeur inférieure. C’est une particularité des portes extérieures dont le dormant n’est pas fermé à la partie inférieure contrairement aux portes-fenêtres qui disposent de dormants fermés et rigides.


Celui-ci est donc positionné d’aplomb grâce à mon niveau à bulle assurant une parfaite verticalité et horizontalité de l’ensemble. Des cales de bois assurent la liaison entre le dormant et l’ossature. Ils permettent également d’avoir une certaine aisance afin de contrebalancer les distorsions ultérieures toujours possibles dans une construction en bois. Des vis de 60 x 120 assurent la fixation .

Les vides entre dormant et ossature sont colmatés grâce à de la mousse de polyuréthane à deux composants. Ce produit est spécialement adapté à l’application en question car il provoque peu d’extension au séchage. Il m’est en effet arrivé lors de la construction de ma première maison de me servir d’un produit basique avec forte extension au séchage. Résultat : le châssis était bloqué ! Il a fallu recommencer tout le travail !

Le placement des autres châssis s’effectuent sur le même mode opératoire que la porte d’entrée et je vous recommande de pendre l’ouvrant avant de refermer les interstices à la mousse de polyuréthane. Deux vérifications valent mieux qu’une. Cela vous permettra de rectifier d’éventuelles erreurs de fixation.

 

 Un petit film vaut mieux qu'un long discours : http://video.google.fr/videoplay?docid=-5740269295290941502&hl=fr 

Concernant la pose de la mousse de polyuréthane, pas de panique : elle va jaillir de toutes parts mais s’enlève facilement après séchage grâce à un cutter ou couteau effilé. Il est préférable d’appliquer au cutter un mouvement de va-et-vient telle une scie à bois. La découpe est plus régulière.

Par Philippe Waregne - Publié dans : Menuiserie extérieure
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 11 novembre 2 11 /11 /Nov 09:59

Afin de placer les châssis extérieurs, il est impératif de tracer une ligne de niveau intérieur de la maison . En d’autres termes, une ligne horizontale est tracée sur l’entièreté des murs intérieurs. Cela me permet d’avoir une référence sûre et indépendante du niveau inégal de la chape de compression et d’aligner le bord inférieur des châssis à la hauteur du futur carrelage.  Cette ligne de niveau a été tracée à partir de points repérés par le niveau à laser . Le traçage continu du trait de niveau est réalisé avec un guide (une volige par exemple) vissé à bonne hauteur.

Par Philippe Waregne - Publié dans : Trucs et astuces
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 10 novembre 1 10 /11 /Nov 10:50

Nous voici au stade de la réalisation du pignon du premier étage. Il devra être isolé par la suite avec le même isolant que les murs du rez-de-chaussée.

J’ai choisi de construire en priorité le cadre central qui reçoit l’œil de bœuf. Ce cadre est construit avec les mêmes planches qui ont servi pour l’ossature de la maison, à savoir 2 x 2m50 en 230 mm sur 38 mm. Notez qu’une planche intermédiaire souligne l’emplacement réservé à l’œil de bœuf tout en assurant une rigidité supplémentaire à la construction. L’assemblage du cadre a été réalisé avec des vis autoforantes de 60 x 120 mm. Le cadre est ancré au sol par ce même type de vis qui traverse la plancher en osb et le gîtage de la ferme. L’ancrage supérieur quant à lui, est réalisé par vissage sur les deux pans du toit. Remarquez toutefois qu’une encoche a été taillée à l’extrémité de chaque planche en contact avec la ferme afin de conserver le même alignement de la ferme . Il ne faut, en effet, pas oublier que ce pignon servira de support aux plaques extérieures en aquapanel. La planche assurant la largeur supérieure du cadre est rabaissée à la hauteur du renfort supérieur de la ferme et est fixée à cette dernière.

L’ouverture réservée à l’œil de bœuf a une dimension légèrement supérieure au châssis afin de laisser de l’aisance en cas de distorsion des bois. Quatre cales de bois assurent la liaison entre l’œil de bœuf et le cadre et sont traversés par une vis assurant la fixation de ceux-ci.

Ensuite il ne me restait plus qu’à « boucher les trous » latéraux avec trois planches du même type, avec un écart de 60 cm (largeur de l’isolant). Une volige est fixée de part et d’autre du cadre central sur l’osb du plancher. Elle servira d’arrêt pour le revêtement intérieur en panneaux d’osb 3 du pignon.

Par Philippe Waregne - Publié dans : Le gros oeuvre
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Lundi 22 septembre 1 22 /09 /Sep 18:20

Après trois semaines d'un sérieux passage à vide (l'effort fut intense durant ces vacances), je viens de recommencer pendant quelques heures ce week-end. La couverture du toit par les tuiles est terminée et j'ai entamé la fermeture des combles  avec les plus gros déchets des panneaux d'osb3. Une fois cette étape terminée, je pourrai m'occuper de fermer les pignons.

Je me suis occupé aussi de réunir tous les documents nécessaires pour obtenir mon prêt hypothécaire. Berk ! Je n'aime pas du tout l'administratif !


Par Philippe - Publié dans : Le toit
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 9 septembre 2 09 /09 /Sep 15:19
Il n'y a pas d'âge pour commencer à construire !
Je vous présente la cabane d'Arcadi, 9 ans, jeune catalan, autoconstructeur pendant ses vacances, comme moi !
Avec les planches du hangar que j'ai dû détruire pour la maison, Arcadi a construit sa propre maison, avec les plans, l'échelle pour y accéder, la porte d'entrée,...
Sa famille l'a aidé sauf son papa (pompier en Catalogne) qui loue des kayaks pendant les vacances.
Arcadi a d'abord sélectionné l'endroit : comme il voulait une construction sur pilotis, il a utilisé l'ancienne barrière du chalet de ses grands-parents à Soulme

Il y a ensuite implanté deux autres "pieds", un morceau du hangar et un tronc de sapin.

Il a alors pu fixer un plancher

Les quatres montants ont suivi

Il a ensuite cloué les planches sciées à la bonne dimension. Il a découvert alors que le chataignier est un bois très dur !

Ca donne ceci au final :


Félicitations Arcadi ! J'admirerai ton oeuvre la prochaine fois que j'irai à Soulme et j'espère que toi aussi, quand tu reviendras en Belgique, tu viendras visiter ma cabane à moi !
Par Philippe - Publié dans : Anecdotes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 2 septembre 2 02 /09 /Sep 18:56
Pour obtenir un maximum de régularité dans l'espacement des lattes, j'ai scié deux gabarits de 27,5 cm et deux de 25 cm (pour réparer l'erreur de calcul du départ juste pour les deux derniers espaces).
Il suffisait dès lors de les placer (aux endroits où on vissait dans chaque ferme) après chaque pose pour avoir des lignes régulières.
Par Philippe - Publié dans : Trucs et astuces
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires

Profil

  • Philippe Waregne
  • Comment construire votre maison à tout petit prix. Le budget est détaillé sur www.budgetmob.overblog.com
  • Homme
  • 04/05/1955
  • épicurien humaniste solidaire bon vivant Constructeur fou
  • A 53 ans, j'ai décidé de construire ma maison. C'est la 2è que je construis de a à z. J'en ai retapé deux en France où j'ai vécu 4 ans. Mon objectif:qu'elle coûte moins de 50000 €. Pour réussir,c'est la loi de la récup et de l'occasion

Pour me contacter

philippe_waregne@voo.be

Fréquentation du blog

A ce jour, le mardi 9 septembre 2008 : 2373 visites

Le blog a entre 60 et 100 visiteurs différents quotidiennement

A partir de ce 09/09/2008, un compteur comptabilisera les visites :

Le forum des autoconstructeurs

La principale communauté d'autoconstructeurs a son propre forum à cette adresse :

http://forums.over-blog.com/topic-1036500936.html

 Pour poser des questions ou répondre à d'autres !

 

Présentation

  • Retour à la page d'accueil
  • : Comment construire votre maison à tout petit prix. Le budget est détaillé sur www.budgetmob.overblog.com
  • : Construction de A à Z d'une maison à petit budget : du choix du terrain jusqu'à l'aménagement de ses habitants ; autoconstruction en bois d'une mob
  • Partager ce blog

Recherche

Faites passer le blog aux amis

Le blog est sur

TV5 :
Econologie : Econologie.com : rechauffement climatique et economies d'energie
Aquadesign : Construction en bois
 

Merci beaucoup à http://www.autoconstruction.net/ qui nous a apporté énormément de visiteurs !

Nous sommes le

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Visiteurs


Il y a actuellement  1  personne(s) sur ce blog
Merci de me rendre visite !

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés